Icare Technologies

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Un mode de paiement innovant

Icare Technologies est une startup ajaccienne fondée en 2016.

Le système

Le système développé, co-financé par le FEDER, consiste en une bague intelligente AEKLYS équipée de la technologie NFC (Near Field Communication) qui permet de se substituer à l’ensemble des cartes de paiement, des clés de voiture ou domicile et aux dispositifs actuels d’identification sans contact.

Pour assurer un maximum de sécurité, la bague est équipée de plusieurs systèmes brevetés : reconnaissance du porteur, désactivation instantanée lorsqu’elle est ôtée, chiffrement des données en AES 256 bits, contrôle de l’émission des ondes etc. Grâce à ces sécurités cumulées, le vol et la fraude deviennent quasiment impossibles.

La bague est également autonome et dotée d’un système de recharge photovoltaïque suffisant pour sa faible consommation et pour permettre une utilisation sans limite.

Les caractéristiques d’émissions des puces implantées sur la bague lui permettent d’être active à une distance de 4 cm du lecteur, facilitant ainsi une transmission sans contact sécurisée et précise. Ses spécificités techniques permettent également de résister à des écarts de température importants (-25° à +70°C) et la rendent totalement insensible à l’eau.

La bague sera couplée à une application smartphone qui embarque et choisit de nombreux usages. Grâce à cette application, son titulaire peut ainsi la programmer intuitivement selon ses souhaits.

L’application mobile est le centre de commande de la bague et la clef de voûte de l’ensemble du dispositif. C’est elle qui va permettre à la bague d’être efficiente selon les circonstances et de gérer ses caractéristiques.


Retrouvez plus informations sur le site

Ça peut vous intéresser

Dernières nouvelles

Destination Terre – Jumeau numérique de la Terre

La Commission européenne a lancé l’initiative « DestinE : Destination Terre » dont l’objectif est de développer un modèle numérique de la Terre. Ce modèle, aussi appelé jumeau